Communiqué de presse- Saint-Etienne le 10 mai 2018

Enseignement Supérieur – Innovation

Pourquoi les jeunes souhaitent étudier à l’étranger? 100 entretiens du monde entier recueillis par HigherEdMe

Pour fêter le 35.000ème utilisateur de sa plateforme d’études à l’étranger, HigherEdMe a collecté plus de 100 entretiens depuis le 1er janvier 2018. Développer sa passion, étudier en sécurité, briser le plafond de verre, les raisons de poursuivre une formation dans un autre pays sont multiples et parfois inattendues.

Saint-Etienne, le 10 mai 2018 – HigherEdMe, la startup spécialisée dans la mise en relation entre jeunes et universités pour les études à l’étranger vient de franchir le cap des 35.000 étudiants enregistrés et 330 recruteurs. A cette occasion, l’entreprise dresse le bilan de plus de 100 entretiens réalisés depuis le début de l’année 2018, pour mieux comprendre les différentes motivations des étudiants à poursuivre leur parcours dans un autre pays.

Les questions posées aux étudiants étaient simples : que souhaitez-vous étudier et pourquoi ? D’où venez-vous et où souhaitez-vous aller ? Quels sont les traits de votre personnalité dont vous êtes fiers ? Que voudriez-vous dire aux universités qui verront votre profil ?

Parmi les réponses, et au-delà des raisons habituelles (augmenter son niveau de langue, voyager, faire une immersion culturelle…), d’autres éléments peuvent être à l’origine de leur motivation:

  • Ils veulent suivre leur passion, comme Savka, originaire du Chili : « J’aimerais aller aux USA et contribuer à la communauté artistique dans un endroit où il y a tellement d’opportunités” ou comme Jiha, étudiant Indien en Arabie Saoudite “Je veux devenir un chef, donc trouver un niveau d’éducation de qualité en compétences culinaires à l’étranger est important” ;
  • Ils recherchent la sécurité : “J’aime les couleurs de mon pays. Je suis fière quand j’entends que le Bangladesh est le seul pays qui s’est battu pour sa langue maternelle, mais malheureusement il y a toujours de la corruption et les femmes ne sont pas en sécurité » déclare Justina.
  • Ils cherchent à briser des barrières, comme le plafond de verre, comme l’explique Hana, étudiante dentiste en Egypte «Je ne me vois pas réaliser beaucoup de choses ici spécialement parce que je suis une fille. Je dois être plus et réaliser plus, je veux plus d’expérience, je veux le mélange avec beaucoup de nationalités et je veux me sentir satisfaite de l’enseignement que je reçois et de sa qualité» ou Gifty qui ajoute “Je veux étudier les mathématiques, enseigner et je veux devenir un modèle pour les filles au Ghana. Elles ne s’intéressent pas aux mathématiques et, par conséquent, ne réussissent pas bien dans ce domaine »;
  • Ils ne trouvent pas la formation qu’ils recherchent dans leur pays, comme Levi, de Côte d’Ivoire : «dans mon pays, il n’y a pas d’université qui enseigne les sciences politiques. Je veux acquérir un maximum de connaissances pour mettre mes idées au service de mon pays et du monde »;
  • Ils veulent résoudre un problème dans leur pays d’origine, comme Chiamaka, étudiante en génie électronique au Nigéria“ Je suis impatiente de poursuivre mes études au Canada et d’acquérir des connaissances pour m’améliorer et avoir un impact dans mon pays à mon retour après mes études », ou encore Ali, du Pakistan “Je veux étudier le journalisme pour devenir la voix des victimes de l’oppression et de la tyrannie, et pour faire connaître les droits et les privilèges ».

———————————-

Tous ces entretiens (anglais) et les photos des personnes interrogées sont accessibles sur http://www.highered.me/en/interview-for-students

 

Revue de presse- Lyon le 13 juillet 2017

Enseignement Supérieur – Innovation

HigherEdMe a participé à la sixième édition de la French Touch de l’Education, au Schoolab à Paris les 5 et 6 juillet. Organisé par Learn Assembly, aggrégateur de référence de la scène EdTech nationale.

HigherEdMe comptait parmi les 5 startups qui ont présenté leurs initiatives pour l’éducation.  

Après un pitch de quelques minutes, l’entreprise a participé à une interview qui aborde les grands enjeux des entreprises du secteur Edtech, à savoir la dynamique de l’écosystème, le financement de la « vallée de la mort » bien connue des startups et le besoin en communication pour pouvoir attirer les regards habituellement captés par d’autres thématiques d’innovation, comme les FinTech et la FoodTech.

 

Communiqué de Presse – Lyon le 10 février 2017

Enseignement Supérieur – Innovation

HigherEdMe startup lauréate du concours Technologies numériques pour l’enseignement supérieur

Choisie parmi 76 initiatives, l’entreprise spécialisée dans le recrutement d’étudiants internationaux fait partie des 6 startups Edtech les plus prometteuses du moment.  

Le 7 février 2017, le jury de professionnels réuni par News Tank Higher Ed and Research a récompensé HigherEdMe à l’occasion du concours TNES lors de Think Education 2017. À l’Université Paris-Dauphine, HigherEdMe a su convaincre grâce à sa plateforme de mise en relation inversée innovante. Elle permet aux étudiants recherchant des études à l’étranger d’être contactés directement par les établissements d’enseignement supérieur.

Dans l’esprit des sites de rencontre, l’entreprise dynamise l’internationalisation des universités et des écoles. 150 utilisent déjà ce système pour attirer des candidats potentiels parmi les 18.000 étudiants déjà inscrits. “ Le respect est au cœur de nos valeurs. Chez HigherEdMe, chaque étudiant garde le contrôle de ses coordonnées. Il décide de les laisser ou non à chaque message qu’il reçoit d’un établissement ” explique le fondateur Arnaud Catinot.

Grâce à ce concours, l’entreprise initiée à Dijon bénéficiera d’un stand lors de la prochaine édition de Think Education à Paris. Elle pourra rencontrer de manière privilégiée les décideurs des universités et des écoles membres de l’événement. De quoi accélérer les publications de souhaits d’étudiants et l’usage par d’autres établissements.

HigherEdMe

www.higheredme.com

Publier un souhait étudiant

http://higheredme.co/fr/make_a_wish/where/new?cp

Article News Tank

Contact Presse

(pour plus d’informations et de demande de visuels)

Marie COMBASSON

marie.combasson@higheredme.com

+33 6 84 19 05 53

Communiqué de presse, 19 Septembre 2016

HigherEdMe.com réalise sa première levée de fonds avec les Bourgogne Angels

La startup spécialisée dans les solutions de marketing international pour l’enseignement supérieur lève 111.000€ auprès des Bourgogne Angels pour développer et commercialiser sa place de marché inversée pour étudier à l’étranger.

HigherEdMe.com est une startup qui a pour ambition de développer et commercialiser des outils facilitant la mise en relation entre étudiants étrangers et établissements d’enseignement supérieur.

HigherEdMe.co : la place de marché inversée pour les études à l’étranger

Le premier service est une plateforme inversée d’études à l’étranger appelée HigherEdMe.co. Les étudiants postent leurs souhaits afin que les établissements du monde entier puissent les identifier et leur envoyer des propositions de parcours correspondantes, en accord avec leur thématique, leur durée, leur niveau et leur budget.

4 millions d’étudiants dans le monde

Chaque année, plus de 4 millions d’étudiants partent à l’étranger pour poursuivre leur parcours de formation, en quête d’un nouveau diplôme ou d’une expérience culturelle. 75% d’entre eux n’ont pas accès aux programmes d’échanges entre établissements et doivent rechercher la meilleure option. Par ailleurs, de nombreuses écoles supérieures et universités ne sont pas connues alors qu’elles proposent des parcours pertinents et accessibles. L’entreprise tente de répondre à ce problème en inversant les rôles tout en respectant les données personnelles des étudiants.

Plus de 10.000 étudiants inscrits en 6 mois

Soutenue par la délégation Bourgogne de BPI France dès sa création, la plateforme de l’entreprise compte aujourd’hui plus de 10.000 étudiants et 120 établissements d’enseignement supérieur à travers le globe, et effectue ainsi ses premières mises en relations internationales.

Atteindre 100.000 souhaits d’études enregistrés en 2017 grâce aux Business Angels

L’investissement des Bourgogne Angels permettra à HigherEdMe.com de dépasser les 100.000 souhaits d’étudiants et de multiplier les établissements inscrits pour favoriser les mises en relation. Le service est gratuit pour tous les étudiants, et sur abonnement pour les écoles supérieures et les universités au-delà d’un seuil de prises de contact. HigherEdMe.com pourra également développer de nouvelles fonctionnalités et participera aux principaux salons professionnels du domaine comme la conférence de L’EAIE[i] à Liverpool.

A propos d’HigherEdMe

HigherEdMe SAS a été fondée par Arnaud CATINOT (ex-directeur du Polytechnicum Bourgogne Franche-Comté) et Pierre-Alexandre PIARULLI (expert en développement informatique) en novembre 2015.

L’entreprise de 7 personnes propose des solutions d’appui à la mobilité étudiante entrante et sortante pour les établissements d’enseignement supérieur, respectueuses des individus et des établissements.

L’entreprise est basée à Longvic (21), Lyon (69) et Saint-Etienne (42) et bénéficie de l’accompagnement de nombreux partenaires pour son développement, comme BPI France ou encore la CGPME du Rhône.

Contact www.higheredme.com : Arnaud Catinot contact@higheredme.com

A propos des Bourgogne Angels

Bourgogne Angels est une association regroupant des investisseurs privés souhaitant investir au capital de sociétés innovantes à fort potentiel, situées dans la région Bourgogne Franche-Comté ou ses territoires limitrophes.

Contact www.bourgogneangels.com : Laure Taiclet laure.taiclet@bourgogneangels.com

A propos de BPI France

BPI France accompagne le financement des entreprises innovantes à tous les stades de leur développement.

Contact www.bpifrance.com : Emmanuel Cordelle emmanuel.cordelle@bpifrance.fr

A propos de Lexplus Avocats

Lexplus Avocats est un cabinet qui accompagne les startups et les PME dans leurs opérations juridiques et fiscales. Basé à Lyon et au Luxembourg, le cabinet opère dans de nombreuses régions et sur plusieurs problématiques liées au développement des entreprises.

Contact www.lexplus-avocats.com : Romain Luciani romain.luciani@lexplus-avocats.com

[i] EAIE : European Association for International Education